Manjakamiadana, renaître de ses cendres

Par Zarateny. Le discours classique du 06 novembre qui commémore l’incendie de l’Anatirovan’Antananarivo  et e Manjakamiadana est de s’éterniser sur la tristesse et l’exaspération due à la perte d’un tel patrimoine historique. Puis, s’énerver ponctuellement sur le piétinement des investigations pour trouver le scélérat à l’origine du crime. La mélancolie et la colère en toile […]